Voici 5 conseils à suivre pour créer un retargeting publicitaire efficace !
Vous générez beaucoup de trafic sur votre site web ou vos pages produits mais pour autant, peu de prospects passent à l’acte d’achat ? Pensez alors au retargeting – ou reciblage publicitaire – une technique de marketing en ligne qui consiste à identifier les visiteurs de votre site pour ensuite, diffuser auprès d’eux, une création publicitaire plus ou moins personnalisée. Mais attention, ces stratégies de reciblage publicitaire sont complexes… Et de mauvaises pratiques peuvent vite venir perturber vos campagnes de retargeting ! Alors, comment éviter certaines erreurs de retargeting publicitaire ? Trustt vous offre 5 conseils à suivre…
taux d'engagement comment le calculer comment interpreter outils conseils

Les 5 conseils à suivre en retargeting publicitaire

Varier le contenu de votre retargeting

Pour éviter de lasser vos prospects, variez régulièrement le contenu de vos annonces publicitaires : visuels, formats, textes… Un contenu qui change souvent, avec un vrai souci de créativité et de qualité, renforce la notoriété de votre image de marque ! Pour cela, il vous faut comprendre le “buyer journey” – le parcours de l’acheteur – afin de diffuser la bonne publicité, au bon moment et à la bonne personne. Ainsi, le contenu “créatif dynamique” pour les publicités Facebook permet de télécharger plusieurs combinaisons d’images, de vidéos et de textes pour une optimisation automatique du meilleur reciblage publicitaire.

Limiter la fréquence de votre reciblage publicitaire 

Les cookies vous permettent d’accompagner vos prospects dans leur parcours d’achat sur votre site Web grâce à la diffusion de publicités pertinentes. Pour autant, attention à ne pas leur donner l’impression d’être traqués ! En ce sens, les outils de reciblage vous aident à limiter le nombre de diffusion de vos publicités dans un délai donné : un maximum de 17 à 20 publicités par mois et par utilisateur est conseillé. La répétition des publicités paraît intrusive et peut énerver : ceci aurait rapidement un impact négatif sur vos prospects qui pourraient alors se détourner de votre marque ou entreprise !

Segmenter votre audience pour qu’elle soit plus qualifiée 

Évitez de mixer des catégories d’audience trop différentes entre elles en les segmentant le plus finement possible grâce à la collecte de vos datas. Pour ce faire, créez un plan de ciblage précis et optimisez au maximum vos différentes audiences afin que celles-ci reçoivent vos messages en fonction de leurs besoins et envies. Avec Facebook, vous aurez la possibilité de créer plusieurs audiences similaires basées sur des caractéristiques inattendues (critères comportementaux et intérêts) de votre audience principale (qui elle, est déjà constituée des critères sociodémographiques : âge, genre, localisation…). 

Évitez de faire du retargeting vis-à-vis d’un utilisateur qui a fini par acheter un produit. Ce sont des dépenses inutiles pour vous et ça ne fait pas « très pro” de faire la promotion d’un produit déjà acheté. Pour éviter cette “erreur de débutant”, effectuez un bon tracking !

Renvoyer vos prospects sur des pages ciblées

Pour augmenter les chances de conversion, le remarketing doit renvoyer vos prospects sur des pages qui les intéressent : ebook, landing Page, page produit, article, blog… Pour exemple, si le prospect a abandonné un panier d’achat lors de sa visite, renvoyez-le sur la page des produits qu’il convoitait. Ce dernier cas d’usage est le plus connu et génère un bon retour sur investissement s’il est bien réalisé.

Tester vos campagnes de retargeting

Analysez le trafic engendré par vos pages produits, articles ou autres pour savoir ce que les internautes aiment afin de les cibler précisément. Ensuite, testez votre retargeting en regardant les taux de conversion pour ces mêmes pages par rapport au nombre total de visiteurs. Plus ce taux est élevé, plus votre lead magnet – contenu magnétique – est efficace. C’est à ce moment-là que vous pourrez lancer, sur une durée précise, votre campagne de reciblage publicitaire.

taille de la communaute influenceur taux d engagement

Trustbeauty est un outil 3 en 1

Avec Trustbeauty, développez vos ventes de cosmétiques online
et devenez une marque “Direct to Consumer”

Comment fonctionne le retargeting publicitaire ?

Les différents objectifs d’un bon retargeting

“96% des internautes quittent les sites internet sans avoir acheté” (Critéo)

Le retargeting est un levier indispensable pour une stratégie d’inbound marketing B2B efficace car il multiplie par 2 le taux de conversion des utilisateurs de votre site. Cette solution de conversion s’adresse aux internautes qui ont déjà surfé sur vos pages web par intérêt pour votre marque sans pour autant acheter l’un de vos produits. Mais même si ces visiteurs vous connaissent déjà, il vous faut maintenant les convertir en clients pour obtenir un ROI positif. En ce sens, le retargeting sert plusieurs objectifs :

  • Augmenter la notoriété de votre image de marque en exposant régulièrement votre prospect à l’identité visuelle et aux messages de celle-ci,
  • Fidéliser, nourrir et qualifier vos prospects en proposant des ressources pertinentes (livre blanc, webinar, cas client, démo,…) en lien avec votre domaine (stratégie d’inbound marketing),
  • Identifier une cible marketing qualifiée afin de convertir un internaute en lui envoyant des messages ciblés grâce à la collecte de data authentiques,
  • Augmenter les chances de convertir un prospect en client en diffusant des bannières publicitaires des objets “abandonnés” dans leur panier d’achat,
  • Encourager le réachat en ciblant les anciens clients afin d’augmenter leur lifetime value ou en proposant des accessoires supplémentaires (stratégie de cross-selling),

Les étapes du retargeting publicitaire

Cette solution technologique est souvent mise en place dans une stratégie d’inbound marketing car elle permet de faire revenir les internautes sur votre site Web. Le retargeting fonctionne en plusieurs étapes :

1- Installez dans le footer de votre site Web une balise JavaScript – un petit code invisible appelé pixel – qui permet de tracker votre prospect. Ce cookie se télécharge sur le navigateur de votre visiteur dès que celui-ci arrive sur l’une des pages de votre site, 

2- Ces cookies tiers présents dans le navigateur de l’utilisateur sont analysés et ces données sont transmises à des régies publicitaires qui effectuent de la programmatique dans l’objectif de déployer des campagnes d’automatisation publicitaire,

3- Enfin, lorsque l’internaute surfe sur le web, l’outil de retargeting s’active pour acheter en temps réel des espaces publicitaires sur les sites partenaires de la solution que vous avez choisie. Des bannières retargeting qui mènent à votre site Internet vont alors s’afficher : présentation d’un message général, relance des visiteurs qui ont abandonné un panier d’achats, invitation à profiter d’une offre… Ces bannières publicitaires sont souvent disposées dans les barres latérales, les en-têtes, en pied de page ou parfois dans les textes de certains sites. 

Mise en place d’un dispositif de retargeting

Pour mettre en place un dispositif de retargeting, il vous faut choisir une plateforme – gratuite ou non – qui vous permettra d’effectuer une segmentation très fine de votre cible : Adroll, Google Ads Adwords), Linkedln Ads, Twitter Ads, Facebook Ads,… Ainsi, pour recibler les internautes, plusieurs messages clés pourront être diffusés via des accroches publicitaires  différentes.

Selon vos objectifs, de multiples types de retargeting existent , à vous de choisir celui qui vous correspond le mieux :

  • Retargeting standard : des annonces génériques sont diffusées lorsque l’utilisateur surfe sur un site Web ou se rend sur des applications du réseau display,
  • Retargeting dynamique : les images des produits qui intéressent votre internaute sont diffusées en utilisant votre “flux produits”,
  • Retargeting réseaux sociaux : une publicité de votre marque peut être affichée sur le réseau social préféré des visiteurs (Snapchat, Facebook, Instagram, Linkedin…),
  • Retargeting par email : les utilisateurs reçoivent la publicité personnalisée directement dans leur boîte mail. Pour respecter le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), attention à ce qu’ils aient consenti à donner leur adresse email !
  • Retargeting vidéo : les annonces publicitaires sont diffusées auprès d’utilisateurs qui ont interagi avec votre chaine YouTube ou autres applications du réseau Google Display,

Définissez un budget – 100 à 300€ par mois minimum – pour une audience minimum de 1000 visiteurs / mois pour la plupart des plateformes. Une fois vos campagnes lancées, vous pourrez varier les contenus, segmenter les annonces, choisir différents canaux tout en améliorant votre ciblage : c’est un levier source de ROI.

Deline Favre

Content manager